09/02/2011

Pour répondre à notre souci de liberté.

Quel est le mystère qui nous empêche à marcher de l'avant, "serait-il dangereux d'être Homme ?".

Nous pourrions supposer que nos phobies seraient la cause de la crise de croissance de notre espèce.

Dès que nous aurons pris conscience de nos potentialités d'Homme, nous aurons franchi l'étape qui nous conduit à la liberté.
Aléa jacta est.

10:20 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/02/2011

Nous voilà au pied du mur!

Nous assistons impuissants à un évènement "UNIVERSEL" qui par une erreur de décimale, en économie, nous mène à des conséquences désastreuses.

Depuis plus de deux cents ans les économistes ont imposés leur théorie en matière d'échanges
internationaux. Partout ils sont écoutés, adulés mais incompris et incompréhensibles!

Universalisées par toutes les UNIVERSITES du monde, l'inconscience des conditions mathématiques
de l'équilibre économique et ipso facto de celle de la solidarité humaine est générale. Les hommes d'affaires et les
hommes d'états se sont persuadés que la prospérité des entreprises et celle des Nations dépendent d'une lutte sans merci contre leur prix de revient.

Ceux-ci doivent être rognés, comprimés, amputés coûte que coûte, par tous les moyens et toujours au détriment des autres.

 

Cet aveuglement devient insupportable pour la nature qui n'a plus guère de temps à perdre pour nous procurer les moyens de substituer l'humain au simiesque dans nos rapports sociaux.

12:00 Écrit par Reflexions dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2011

Nos actes sont-ils bien ajustés aux nécessités de la survie de notre espèce ?

C'est sur le terrain de la sociabilité que nos comportements sont devenus mortels pour notre espèce. Pour y remédier il suffit de respecter les trois règles d'or de la pensée :


1. La substitution des hypothèses aux idées.
2. La substitution de la critique a la systématique.
3. La substitution de la réflexion a la projection.

 

C'est un commencement facile à pratiquer.

07:30 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/02/2011

Notre ennemi social : l'adaptation.

L'adaptabilité de l'homme est si grande, qu'il s'est montré capable de s'adapter à ses propres folies.

Des milliers d'économistes ont oeuvré durant des décénies pour s'adapter minutieusement et savemment à une contre évidence "L'ABONDANCE SERAIT GENERATRICE DE PENURIE".

En méditant cette réflexion aberrante, on pourrait penser que notre survie dépend de ces imbécilités et pire encore, ils contraignent, chaque année, des millions d'étudiants à s'adapter à cette INSANITE.

 

Notre stupidité est si grande qu'on pourrait supposer qu'elle serait un mécanisme utile à nos instincts de conservation, c'est à dire L'IMMOBILISME.

10:00 Écrit par Reflexions dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/02/2011

LA SCIENCE DANS TOUS SES ETATS !

Avant le XVII ème siècle, la science pouvait se comparer à un grand VERGER bien planté. On pouvait s'y promener et rien ne tourmentait une vision claire et précise.

Mais dès 1800, un nombre croissant de planteurs et arboriculteurs ont pris un soin raffiné et subtil à en faire un jardin fertil. Et voila que quelques branches assombrissent le ciel. La colline voisine, elle même, n'était presque plus visible.

Certains abandonnèrent ce verger. D'autres s'adaptèrent à des secteurs de plus en plus étroits (de cet immense verger). (Ysaac Asimov).
Aujourd'hui le verger scientifique est devenu un monstre. Il envahit la planète tout entière, seule la masse internationale des savants s'y retrouve quelque peu. Alors que enfermé, dans leur savoir respectif, ils ne se comprennent plus entre eux!


Que peut signifier cette mésaventure intellectuelle qu'on dit "science" en ce début de siècle?

13:10 Écrit par Reflexions dans Evolution | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/07/2009

Mémoire : le monde des extrèmes.

La nature nous a gratifié d'une liberté (la conscience), qu'aucune autre espèce n'a hérité. Nous sommes écartelés entre l'Homme et le Singe, d'où la dichotomie dont nous souffrons. Nous concilions tant bien que mal cette dualité dans nos personnes en chérissant des idéaux. Il y a un thème de réflexion qui  pourrait  enchanter  nos  week-ends  en  passant  en  revue  tous les faits de l'humanité. Qu'on me pende si, tous autant que nous sommes, nous ne devenions d'éblouissants sociologues
ET AINSI REHABILITER LA DEMOCRATIE !

12:15 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liberte, democratie, humanite |  Facebook |

05/07/2009

MATIERE A REFLEXION, ou REFLEXION SUR LA MATIERE.

Le mot "PRODUCTION" n'est pas irréprochable. Il tend à nous faire oublier que l'homme ne "PRODUIT" rien, il ne peut  qu'extraire, transporter et transformer. Pour toutes ces "EXTRACTIONS" il a dépendu et dépendra toujours de richesses
naturelles  dont  le  gaspillage  constitue  un  attentat  contre  lui même ou contre ces descendants. La nature nous a octroyé une  telle générosité que nous n'avons pas encore décodé son message. Pour y voir clair, commençons par comprendre les
erreurs de notre passé.

20:07 Écrit par Reflexions dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : production, argent |  Facebook |

04/07/2009

Remettre les montres à l'heure.

Le  temps  est  venu  pour  la  plupart  de  nos  experts  en  économie d'avoir la vision de sommités en la matière et professeurs de surcroît qui ont eu l'honnêteté de déclarer que l'économie occidentale fait naufrage. Ils disaient, en substance, que nos erreurs viennent d'avoir tout misé sur une seule valeur "L'ARGENT". Or nous savons tous que l'argent ne s'use pas et le volume mis en circulation dépend des autorités (qui peuvent
le créer ou l'annihiler).Les autorités monétaires ont réussi à faire coincider la surabondance et la pénurie d'argent. Plus honnête encore, le plus représentatif des économistes "Européens" le professeur A. MARCHAL, par un message adressé aux
pouvoirs publics en ces termes : "N'attendez rien de nous messieurs, nous avons fait fausse route".  Il est vrai qu'il est difficile d'avouer ces erreurs, surtout
quand on se croit issu de la cuisse de Jupiter.

15:15 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : argent, crise, economie |  Facebook |

Une étrange espèce!

Que sommes nous pour croire que tout nous est permis ?
La  nature  aurait  elle  commis  une  erreur  en  nous  accordant  la liberté! Une hypothèse des plus plausible est apparue: la nature nous aurait accordé deux attributs contradictoires: L'obéissance  et  L'indocilité.  Confrontés  à  ce  choix  nous  ne
pouvons que nous tromper puisque nous n'avons pas l'intelligence d'une  juste  orientation.  Notre  conduite  étant  de  plus  en  plus désastreuse  et  loin  de  nous  améliorer,  nous  nous  détruisons. Nous ne tournons pas seulement le dos a nos destins, mais à la vie  elle-même.  Nous sommes donc orienté à l'envers, et tout se
passe comme si, pour avoir joué trop gros jeu, la nature avait perdu la partie.
 
A nous de construire le pont qui nous fera franchir le  Rubicon!

12:15 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/07/2009

Vouloir le pouvoir.

Tout est permis quand on veut le pouvoir, sitôt acquis il faut se battre pour le conserver. "La trappe le menace". L'Homme pour s'en protéger a toujours mené un combat fratricide. Une  première  victoire,  cependant,  a  été  remportée,  dans  la
douleur, lors de la décolonisation des années 60. La seconde "A VENIR" se situe dans les rapports de force entre nations. Une tâche qui incombe aux ministres des affaires 
étrangères et des décideurs (stratèges). Toutefois une grande prudence  s'impose  envers  des  manipulateurs  (sincères)  qui feraient  basculer  dans  la  folie  une  humanité,  déjà,  bien fragile!

20:00 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pouvoir |  Facebook |

Les politiques seraient-elles, aussi, atteinte d'un virus ?

Dans les années 1990, arrêt des vaccins "Fièvre Aphteuse", imbroglio total ! La Grande Bretagne, une des premières puissances financières mondiale, a décidé l'arrêt de la 
vaccination étant, semble t'il, plus couteuse que l'épidémie! A force de mettre inlassablement, l'argent en priorité, tout le monde va crever. "NOUVEAU DELIRE D'INVERSION".

18:31 Écrit par Reflexions dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : argent |  Facebook |

Motivations inconscientes.

Quels moyens disposent les hommes pour ôter à leurs semblables toute possibilité de désobéir ?!
Trois solutions sautent aux yeux :
 
1) Le régime totalitaire qui, heureusement, à fait faillite ... mais qui nous guette !
 
2) Une pénurie artificielle qui semble la plus plausible.
 
3) Si cela ne suffisait pas, le plus sûr moyen d'imposer l'autorité serait le contrôle des ressources alimentaires et les rendre inaccessible à tous.
 
Comment sortir de cette impasse ? En prenant conscience de nos motivations profondes !

16:00 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autorite |  Facebook |

Pauvres Parents.

Le conditionnement des enfants à un bonheur illusoire, les rendent insensible à toute forme d'autorité. Ils ne poursuivent qu'un but, la domination de l'autre dans la
compétition. Les enseignants, eux-mêmes, sont contraints de ménager parents et enfants pour éviter la concurrence d'autres Ecoles, qui risquent aussi la dérive. Ou est le temps du respect de l'autre ! Aurions nous oublié que cela fait partie des premières bases de la vie en Société ?

13:28 Écrit par Reflexions dans Education | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : respect, conditionnement, autorite |  Facebook |

02/07/2009

Une introspection utile !

L'Homme serait de toute les espèces vivantes, le dernier né de l'évolution, autrement dit une espèce inachevée, qui dépend : 
1) du cerveau ancien, dit aussi cerveau reptilien ou cerveau
   des passions.
2) du NEO CORTEX dont est issu la pensée discursive spécifique
   à l'humain.
Une chose terriblement dangereuse se dissimule dans le cerveau ancien : LA VOLONTE DE PUISSANCE, nul n'en est exempt et celui la en est d'autant plus possédé qu'il en est moins conscient. Dés que l'homme est dominé par son cerveau reptilien, cet  homme est le jouet de sa volonté de puissance et, lorsqu'il en acquiert les moyens il sait se déguiser en toutes sortes d'imposteurs pour imposer sa domination. Il n'est pas de souffrances qu'il ne soit prêt à infliger à ceux qui dépendent de lui, ni de tricherie si grossière qu'il n'en fait son affaire pour se justifier. Tant que l'équilibre, délicat à réaliser, n'est pas établi entre le PALEO CORTEX et le NEO CORTEX, l'homme est divisé,
cette division (ce déséquilibre) se situe dans les grands fonds de la psyché humaine et l'homme en a rarement conscience d'ou la nécessité d'une VISION INTERIEURE !

18:30 Écrit par Reflexions dans Evolution | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les arcanes du monde des puissants.

Une inversion spectaculaire !
Si déplaisant que cela puisse être il est temps d'ouvrir les yeux devant cette spectaculaire démence ! Inquiet de ne plus exercer leur autorité les puissants de ce
monde, se sont apperçus que l'accessibilité des peuples à l'abondance serait un danger pour leur autorité. Il fallait y remédier ! Chose admirable entre toute il s'est trouvé des hommes qui ont contourné cette difficulté en inventant l' "inflation", il suffisait de l'invoquer pour que l'argent manque toujours et partout. La permanence du PAUPERISME ne  serait pas seulement obtenue à volonté mais la misère grandirait en fonction de l'abondance. On ne saurait rêver un plus bel exemple d'inversion du réel. Voila ou nous en sommes, une concurrence effrenée entre NATIONS ...   STOP!

18:00 Écrit par Reflexions dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inflation, autorite |  Facebook |

L'autisme guette notre jeunesse.

L'égoïsme n'est pas une maladie, il est un facteur de stabilité dont la nature nous a doté, toutefois poussé à l'extrême, il pourrait déclencher la plus insupportable maladie mentale dite AUTISME. Celle-ci emprisonne ses victimes en elles-mêmes et les rend impuissante à éprouver autre chose que la méfiance. Alors aue nos écoles cultivent l'autisme avec un succès croissant, il est urgent d'apprendre à comprendre l'égoïsme des hommes, y compris le sien propre.
 

17:30 Écrit par Reflexions dans Evolution | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : egoisme, autisme |  Facebook |

La production ne coûte(rait) pas d'argent ?

J'ai entendu dire que la fabrication de pioche "par exemple", ou de  tout  autre  chose  coûtait  du  minerai  et  de  l'argent.  J'ai voulu  depuis  Sirius  vérifier  cette  affirmation,  j'ai  suivi  des yeux le forgeron qui emporte sa paie, s'achète un litre de vin et  des  rondelles  de  saucissons  qu'il  avale  pour  restaurer  ses forces  et  d'en conclure que la production des pioches coûte du fer,  du  vin,  du  saucisson  et  bien  d'autres  matières,  mais vraiment  pas  d'argent.  Je  n'ai  vu  personne  en  avaler  ni  en consommer  d'aucune  manière.  Par  conséquent,  l'argent  n'entrant ni  dans  la  composition  des  biens  matériels  ni  dans  celles  des organismes qui concourent à leur production, les biens matériels  ne  coûtent  pas  d'argent.  L'argent  stimule  l'activité des  producteurs.  C'est  un  agent  catalyseur  qui  favorise  les échanges  économiques  et  se  retrouve  intact  à  la  fin  :  il  sera passé d'une poche dans une autre et c'est tout. S'il se trouve un original pour contester cette "Théorie"... Qu'il renonce tout de  suite  à  l'emploi  de  ministre  des  finances  :  son  cas  est
désespéré!

17:00 Écrit par Reflexions dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : argent, economie |  Facebook |

Réflexion sur l’économie moderne !

Le premier souci de tout économiste qui se respecte doit être de rechercher les corrélations entre la production et l’argent. Il est clair qu’elles ne sont pas directes : on peut produire peu et gagner beaucoup d’argent, ou produire beaucoup et n’en gagner guère, voire en perdre. Or ces corrélations échappent à la science économique contemporaine.

Serait-ce pourquoi nous vivons dans un monde où l’abondance des richesses peut entraîner la disparition des profits ? Sommes-nous déjà sur la voie d’une élucidation du plus redoutable des paradoxes économiques : celui qui fait de la richesse un facteur de dénuement.

Penser à l’endroit c’est le faire avec la tête ! Mais nos économistes vivent dans un monde à l’envers, où l’abondance est ruineuse.

 

16:45 Écrit par Reflexions dans Messages accueil, etc. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : economie |  Facebook |

La phobie de l'humain . . . ou la crise de croissance.

Nos peurs sont si souterraines et insidieuses que nous n'avons d'autres recours que la fuite. Voila pourquoi nos comportements engendrent  tant  de  haine ; "L'impossibilité  de  se  comprendre". C'est en affrontant nos peurs que nous pourrions acquérir la sérénité.

Les deux mots de la fin :                                       
L'heure est venue pour l'homme de se libérer de son autophobie,
de ses instincts de Domination-Soumission et de leur
corollaire : "LE SADO-MASOCHISME".

16:00 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

De nombreux parents démissionnent . . . pourquoi ?

Un fait leur échappe ... l'autorité ! Il  y  a toutes sortes d'autorités, mais deux doivent, en priorité être retenues:
 
1. Celle qui vise à émanciper les enfants (ou les adultes infantiles) en leur enseignant à penser, à travailler, à pourvoir à leurs propres besoins. Bref à se libérer en devenant capables d'obéir à eux-mêmes. Celle-ci est non seulement bienfaisante, mais immensément nécessaire.

2. L'autorité qu'exercent ceux qui voulant se faire obéir cherchent à priver de leur liberté ceux qui la subissent. C'est cette autorité-ci qui, parentale, magistrale, 
   patronale ou politique est devenue si intolérable ... qu'elle n'est plus tolérable !
 
Dysmnésie "suprême", LES LOUPS ONT BESOIN DE POUVOIR !

15:15 Écrit par Reflexions dans Education | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autorite |  Facebook |

Dialogue de sourd dans la TOUR DE BABEL.

Même ceux qui parlent la même langue ne se comprennent pas.
Où  que  nous  allions  nous  restons  prisonniers  de  la  TOUR  DE
BABEL. A la lumière des évènements qui submergent notre 
quotidien nos hommes politiques oeuvrent en vain pour stopper le
désordre. Les moyens dont ils disposent, sont insuffisants, mais
le pouvoir est sauvegardé. Ils peuvent, ainsi, se réfugier à nouveau dans la TOUR DE BABEL pour y répandre le bazar.
 
Nous voila cuits !

14:45 Écrit par Reflexions dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour de babel |  Facebook |

Diagnostic sur l'Agressivité.

Le plus sur moyen d'expulser ses rancoeurs est l'inévitable agressivité, rarement contrôlée. Les stress qui envahissent notre quotidien en sont la première cause. Sur le terrain du travail, hommes et femmes subissent de leur hiérarchie une pression constante, qui les obligent à courber l'échine, IL Y VA DE LEUR SURVIE ! 
                   
Le rendement : mot clef de la réussite du commandement, ceux qui ne s'y soumettront pas seront "inexorablement" condamnés à faire partie du Quart Monde.
QUEL VISAGE HUMAIN POUR NOS ENFANTS DE DEMAIN ?

14:15 Écrit par Reflexions dans Education | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : agressivite |  Facebook |

APPEL DU PIED A DAVOS

Un passé peu glorieux ...
 
Nul ne s'en est aperçu, les mécanismes de la sélection naturelle se sont inversés. La lutte pour la vie étant devenue lutte pour la mort, dès lors, les chefs qu'elle
sélectionne sont périmés : ils s'obstinent à concurrencer leurs semblables, alors que pour survivre, il faut concourir dans la direction du bien commun.
 
La rivalité des hommes ne peut plus s'exercer que sur le terrain de la solidarité. Un fait capital domine notre époque : le pouvoir d'achat de tous est devenu FONCTION de 
celui de chacun.
 
Antibiose hier encore, la vie des humains est devenue symbiose ... c'est donc l'inverse!

13:45 Écrit par Reflexions dans Evolution | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : antibiose, davos, symbiose |  Facebook |

... Une hypothèse plausible!

En nous affublant d'oripeaux nous nous persuadons être meilleurs que les autres. Notre ridicule nous est si peu visible que nos comportements prennent des allures d'évidence. Serait-ce un réflexe hérité de nos ancêtres pour assurer notre survie ? 
Peut-être qu'une autre façon de réfléchir nous conduira vers une liberté moins simiesque.


Jean Jaurès, écrivait au début du siècle dernier : "Nous ne sommes encore que dans la préhistoire. L'histoire humaine ne commencera  véritablement que lorsque l'Homme
échappant à la tyrannie des forces inconscientes communiquera par sa raison en controlant ses émotions".

13:15 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/01/2009

Bonne Année 2009!

A tous les lecteurs, une bonne année 2009 pleine d'amour, de bonheur et de santé ! Cool

Attention: Pour lire les messages du blog, il faut cliquer sur Page Précédente, en bas de la page.Clin d'oeil

14:09 Écrit par Reflexions dans Messages accueil, etc. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/02/2008

Habitudes, habitudes, tout n'est qu'habitudes...

Habitudes de se plaindre, de critiquer, de parler pour ne rien dire, de vivre ensemble, de travailler, de prier, de boire, de fumer, du malheur...

Pourquoi pas l'habitude de perdre l'habitude ?! Et vivre enfin libre !

Une fois n'est pas coutume... 

 

18:47 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : habitudes |  Facebook |

Une crise de croissance

Toutes les sociétés humaines doivent accorder aux individus la place qui est nécessaire à leur intégration harmonieuse dans les sociétés d'Hommes. Les deux droits fondamentaux que les écoles ont oubliés d'enseigner à leurs étudiants; le droit à l'individuation et le droit de n'avoir à se soummettre qu'à la seule autorité impersonnelle dite INTELLIGENCE HUMAINE. Dès lors, toute autre autorité ne peut plus que susciter la révolte des jeunes contre des individus qui ne poursuivent que le succès au détriment des autres.

18:39 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humain |  Facebook |

Et si le bonheur existait autrement que simiesque ?

Chaqu'un de nous se pose la question : comment accéder au bonheur ?

Serait- ce ailleurs qu'il faut le chercher ? Essayons de découvrir en nous même et chez les autres ce que pourraient être les motivations sous-jacentes à la réalisation du bonheur.

Le bonheur est la seule motivation vraiment humaine, aucun acte posé consciemment pour un homme n'a jamais été motivé autrement. Voilà ce qu'il faut savoir pour avoir une première chance de comprendre les hommes et soi-même en premier ! Voilà, en d'autres mots, ce qu'il nous faut apprendre pour avoir une chance de cesser de nous entre-traiter et de nous traiter nous même en singe et se soustraire à la course des gloires puériles.

LE BONHEUR EST DANS LE PRE ! 

 

18:28 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bonheur |  Facebook |

Une humanité qui interpelle, qui supplie, qui crie !

Cris de joie, de haine, de douleur, d'amour, de guerre ; cris du coeur, de la conscience ! Des situations permanentes avec les autres et soi même, sans réponses tant que les hommes poursuivront, en vain, de fausses valeurs. Plus tard, ils se retourneront sur leur passé et découvriront, à regret, les dégats qu'ils ont faits. Ensuite viendront les jeunes surpris de tant de souffrances et qui seront contraints de choisir d'autres valeurs pour construire un monde meilleur. Ainsi va la vie de toujours à la recherche d'un équilibre qui nous bouscule de gauche à droite pour finir à sa place sous un monde enfin apaisé !

18:16 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : joie, monde |  Facebook |

15/02/2008

A la recherche du bonheur !

En regardant d'un peu plus  près nous constatons que l'homme a dû se plier aux contraintes qui séparent tous les individus à tous les individus. Voilà d'où il vient que nous sommes des isolés, des hostiles et rancuniers. "Quelque chose en nous" qui vient de loin, de très loin, se réjouit du malheur des autres et en souhaite bien pire. Une réflexion s'impose, le bonheur; serait, en dernière analyse le produit d'une maturité substituée à la sénilité .

17:17 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bonheur, maturite |  Facebook |