02/07/2009

Dialogue de sourd dans la TOUR DE BABEL.

Même ceux qui parlent la même langue ne se comprennent pas.
Où  que  nous  allions  nous  restons  prisonniers  de  la  TOUR  DE
BABEL. A la lumière des évènements qui submergent notre 
quotidien nos hommes politiques oeuvrent en vain pour stopper le
désordre. Les moyens dont ils disposent, sont insuffisants, mais
le pouvoir est sauvegardé. Ils peuvent, ainsi, se réfugier à nouveau dans la TOUR DE BABEL pour y répandre le bazar.
 
Nous voila cuits !

14:45 Écrit par Reflexions dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour de babel |  Facebook |

15/09/2007

L'impersonnalité.

Le monde n'est pas heureux parce qu'il ne sait pas ou il va et parce qu'il subodore que s'il le savait, ce serait pour découvrir qu'il va toujours plus mal! Il est permis d'espérer qu'une grande idée homonisatrice s'éclairera quelque part alors l'humanité se comportera en adulte sans nul besoin de paraître. L'ignorer est faire preuve d’inscience, or la conscience est le propre de l'homme... libéré de ces instincts de domination, soumission.

16:27 Écrit par Reflexions dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/08/2007

Les ambiguités des mots en politique

A lui seul, le mot "POLITIQUE" est un chef d'oeuvre d'ambiguité. Il désigne l'ensemble des "services publiques" dont la justice, la police, l'éducation, les systèmes de ramassage des déchets. Or il suffit de politiser la justice pour l'anéantir, de politiser la police pour en faire l'ennemi public n°1, de politiser l'éducation pour en faire l'ennemie de tous les enfants. Il suffit de politiser le ramassage des déchets ménagers pour en faire un instrument de mal propreté publique.

Voilà où nous en sommes !

15:52 Écrit par Reflexions dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/07/2007

Le nucléaire à tout prix!

Les politiques pataugent! La justice s'en mêle.

A quels instances l'homme de la rue doit-il faire appel?

Les prix"Nobel" de physique, chimie et biologie sont eux mêmes, divisés. Rien ne semble s'accorder. D'où viendra la vérité sur les dangers du NUCLEAIRE ?

Nos petits enfants souffriront-ils de nos imprévoyances? Qu'importe, nous aurons réalisé nos rêves EN ETOUFFANT NOS PEURS!

18:14 Écrit par Reflexions dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |