04/07/2009

Remettre les montres à l'heure.

Le  temps  est  venu  pour  la  plupart  de  nos  experts  en  économie d'avoir la vision de sommités en la matière et professeurs de surcroît qui ont eu l'honnêteté de déclarer que l'économie occidentale fait naufrage. Ils disaient, en substance, que nos erreurs viennent d'avoir tout misé sur une seule valeur "L'ARGENT". Or nous savons tous que l'argent ne s'use pas et le volume mis en circulation dépend des autorités (qui peuvent
le créer ou l'annihiler).Les autorités monétaires ont réussi à faire coincider la surabondance et la pénurie d'argent. Plus honnête encore, le plus représentatif des économistes "Européens" le professeur A. MARCHAL, par un message adressé aux
pouvoirs publics en ces termes : "N'attendez rien de nous messieurs, nous avons fait fausse route".  Il est vrai qu'il est difficile d'avouer ces erreurs, surtout
quand on se croit issu de la cuisse de Jupiter.

15:15 Écrit par Reflexions dans Comportements Sociaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : argent, crise, economie |  Facebook |

02/07/2009

La production ne coûte(rait) pas d'argent ?

J'ai entendu dire que la fabrication de pioche "par exemple", ou de  tout  autre  chose  coûtait  du  minerai  et  de  l'argent.  J'ai voulu  depuis  Sirius  vérifier  cette  affirmation,  j'ai  suivi  des yeux le forgeron qui emporte sa paie, s'achète un litre de vin et  des  rondelles  de  saucissons  qu'il  avale  pour  restaurer  ses forces  et  d'en conclure que la production des pioches coûte du fer,  du  vin,  du  saucisson  et  bien  d'autres  matières,  mais vraiment  pas  d'argent.  Je  n'ai  vu  personne  en  avaler  ni  en consommer  d'aucune  manière.  Par  conséquent,  l'argent  n'entrant ni  dans  la  composition  des  biens  matériels  ni  dans  celles  des organismes qui concourent à leur production, les biens matériels  ne  coûtent  pas  d'argent.  L'argent  stimule  l'activité des  producteurs.  C'est  un  agent  catalyseur  qui  favorise  les échanges  économiques  et  se  retrouve  intact  à  la  fin  :  il  sera passé d'une poche dans une autre et c'est tout. S'il se trouve un original pour contester cette "Théorie"... Qu'il renonce tout de  suite  à  l'emploi  de  ministre  des  finances  :  son  cas  est
désespéré!

17:00 Écrit par Reflexions dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : argent, economie |  Facebook |

Réflexion sur l’économie moderne !

Le premier souci de tout économiste qui se respecte doit être de rechercher les corrélations entre la production et l’argent. Il est clair qu’elles ne sont pas directes : on peut produire peu et gagner beaucoup d’argent, ou produire beaucoup et n’en gagner guère, voire en perdre. Or ces corrélations échappent à la science économique contemporaine.

Serait-ce pourquoi nous vivons dans un monde où l’abondance des richesses peut entraîner la disparition des profits ? Sommes-nous déjà sur la voie d’une élucidation du plus redoutable des paradoxes économiques : celui qui fait de la richesse un facteur de dénuement.

Penser à l’endroit c’est le faire avec la tête ! Mais nos économistes vivent dans un monde à l’envers, où l’abondance est ruineuse.

 

16:45 Écrit par Reflexions dans Messages accueil, etc. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : economie |  Facebook |

15/02/2008

Une économie planétaire en pleine turbulence

Des fermetures d'entreprises, des licenciements, des délocalisations et leurs conséquences ... C'est en détruisant "par ignorance" les assises sociales que de nombreuses entreprises nous entrainent dans le marasme économique. Il est clair que le fric ne cesse de supplanter l'humain, il deviendra bientôt impossible d'arracher de l'argent à une clientèle qui n'existera plus. De plus, il faut garder le silence sur le mal que nos politiques peuvent faire "mais aux autres seulement".

Il ne leur en coute jamais rien. Seule la vérité leur serait ruineuse, c'est pourquoi aucun espoir n'existe de leur côté.

On ne peut compter que sur soi même !

16:14 Écrit par Reflexions dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : economie |  Facebook |