02/07/2009

Dialogue de sourd dans la TOUR DE BABEL.

Même ceux qui parlent la même langue ne se comprennent pas.
Où  que  nous  allions  nous  restons  prisonniers  de  la  TOUR  DE
BABEL. A la lumière des évènements qui submergent notre 
quotidien nos hommes politiques oeuvrent en vain pour stopper le
désordre. Les moyens dont ils disposent, sont insuffisants, mais
le pouvoir est sauvegardé. Ils peuvent, ainsi, se réfugier à nouveau dans la TOUR DE BABEL pour y répandre le bazar.
 
Nous voila cuits !

14:45 Écrit par Reflexions dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour de babel |  Facebook |